Nos techniques

FEROTEC développe de façon permanente des produits répondant aux besoins de ses clients. L’outil de production est optimisé pour garantir des produits performants qui remplissent des critères de qualité de perçage, dureté d’acier et durée de vie maximale. C’est par un travail étroit et sur le long-terme avec ses clients que FEROTEC apporte des solutions techniques adaptées.

L’amélioration d’une filière repose sur différents critères :
• Diamètre de perforation et taux de compression
• Perçage standard ou droit
• Profil de contre-perçage
• Type d’acier
• Dureté de filière (HRC)

Acier : la matière première
Filiaires à granules en acier X46Cr13
L’acier de base utilisé pour les filières, X46Cr13, est un acier inox avec de très bonnes caractéristiques techniques et est utilisé dans des domaines très exigeants comme la coutellerie. C’est un acier exclusivement d’origine européenne.
La présence d’un fort taux de Chrome (13%) le rend inoxydable et permet d’avoir un très bon résultat en sortie de trempe. Le taux de carbone (0,46%) permet d’obtenir un matériau très dur tout en gardant une bonne résistance élastique (capacité du matériau à résister à la déformation).
Sa souplesse et résistance à l’usure en font le matériau standard.
D’autres aciers sont aussi utilisés pour les produits fibreux difficiles à granuler (luzerne, pulpe de betterave) tels que le 35NCd16 et son prédécesseur, le 20MnCr5.

Le perçage des trous
Perçage des Filières
Le perçage des trous est réalisé avec des forets canon ¾ en carbure revêtu. Cette spécificité permet de polir la surface interne du canal au passage du foret et ne nécessite pas de roder les filières.

Le traitement thermique
Traitement thermique des filiaires
La trempe effectuée a pour but de changer les caractéristiques de l’acier jusqu’à sa dureté maximale exprimée en HRC (échelle Rockwell) via un procédé de chauffe à haute température sous vide suivi d’un refroidissement brutal. Toutes nos filières sont trempées à cœur.
Ce refroidissement modifie la conformation des atomes qui vont s’organiser de façon plus compacte et améliore la dureté de la matière.
Enfin, le revenu effectué en fin de cycle sert à éliminer les contraintes internes suite au refroidissement. Des contraintes de traction persistent au cœur de la matière après la trempe et doivent être éliminées.